24 heures pile ! Comme d’habitude.

 

Les marseillais ont pris l’option nuit d’hôtel à Orly, l’alerte de grand froid ne leur permettant pas sereinement d’être assurés de prendre l’avion le matin.

 

Levé 8h00 – Retrouvailles – embrassades – à 11h00 avant l’embarquement.

Londres… et 11 heures d’avion vers Végas !

Avec un passage très très au nord… pas loin du pôle… là où il fait nuit.. toute la journée !

11 heures… ça fait long !

Vivement que l’un de nous gagne l’euro million pour nous permettre d’allonger les jambes en first !

 

Les première machines à sous font leur apparition dans le hall de la société de location.

Les Killers négocient un surclassement du véhicule de l’équipe, niveau de jeu oblige !

Mais ça leur coutera de ne pas choisir leur piaule… les BGP, sur zone une demie heure avant, s’étant rué sur les suites !

 

Belle Villa… superbes extérieurs.

Tout le monde en voiture !!!

 

Passage éclair sur le strip… pour en mettre plein les mirettes de ceux d’entre nous qui ne connaissent pas…  un endroit où vous pouvez croiser Dark Vador sur un trottoir.

 

Mais le plus dur reste à faire !

Les courses.

10 frenchy poussant chacun son caddie chez Walmart, ça vaut le détour.

Tout autant que les contenu des 10 caddie une heure plus tard.

Tout autant que la tchatche d’Hub pour négocier un discount avec la caissière.

5 dollars sur 990, pas si mal ! Chez carrefour on aurait eu combien ???

 

De retour à la villa , Hubert se lance en lieu et place de notre regrétté Billou à l’explications des règles en vigueur cette année, nouvelles formules de jeu, nouvelles règles locales…

Allez il est minuit ! Tout le monde au pieu !!!

 

Première odeurs de becon… 5h00 !

 


Les trous en détail cliquez sur le logo
Les trous en détail cliquez sur le logo

Golf Sienne à Las Vegas

 

Première Journée : Première bataille !

Ouverture des festivités avec un macth play.

 

Il y a des jours comme ça, où il est bon d’être Capitaine.

Et pour ma première journée de Capitanat, je peux dire que j’ai été comblé.

Comblé par la qualité de mes coéquipiers qui ont brillé tout autant que le soleil de Végas, et la qualité de ce parcours de mise en bouche.

 

Chicken, l’ombre de lui-même face à un Rico sur un nuage.

Cette partie tant attendue a bien failli se finir au trou numéro 10 !

Mais battre Rico aujourd’hui était tout simplement impossible.

Il a posé la balle au millimètre pendant 18 trous.

 

Face à moi notre rookie, Michel.

Viré au 9 en 5 up… la messe semblait dite également.

Mais un coup de mou suffit à ce jeu pour tout remettre en question.

Ç ‘était sans compter sur un dernier petit coup de rein qui m’a suffit pour gagner ce match.

 

Devant nous, Brett contre JC.

Alors que JC au 16 avec 2 Up se voyait beau… Brett ne faiblit pas, attaque et fini square !

Un match de plus chez les Killers

Derrière, Hub s’attaque à Gillou.

Fantomas bastonne contre Bobby.

Gillou soufre, galère, arrose… pendant que Hub distille son jeu cisèle, léché, précis.

Atomisation de Gillou au 12 ! Affaire pliée.

Enfin, pour sauver l’honneur des BGP, Sir Bobby tient la dragée haute à Fantomas, et l’atomise au 16.

 

Autant dire que les premières crevettes de cette année seront pêchées par les BGP.

Ils n’ont pas failli à leur réputation : EXCELLENTE bolée  de crevettes pimentées.

 

A l’heure où j’écris ces lignes, les côtes de boeuf sont sur le barbecue.

 

Fanto joue au billard avec Gillou.

JC test son nouveau Bushnel

Captain Chicken écume le kleenex de larmes en cogitant sur sa stratégie pour demain.

Hub et Michel ont  déjà rendu l’âme dans le canapé.

Brett en cuisine, et Bobby au point net pour lire ses mails…

Une soirée type quoi !

 

Demain première journée de Stroke Play.

Les choses sérieuses vont vraiment commencer.

 

 

 


Aujourd’hui c’est la finale du Super Bowl.

Le deuxième évènement sportif le plus suivi après les jeux olympiques.

Autant dire qu’ici, 99% des amerloques sont campés devant un téléviseur à partir de 15h00.

De ce fait, l’organisation du golf lance les parties en shot gun !

A 9h00 chacun va donc avec sa voiturette chercher le trou qui lui a été affecté pour le départ.

Et tout le ponde part en même temps.

Ainsi, tout le monde aura fini de jouer à 14h30… pour être prêt pour la grand messe.

 

 

Parcours magnifique.

Avec des green diaboliques tout autant diaboliquement défendus.

 

Première partie en Stroke Play…

Aujourd’hui chaque coup compte ! Chaque Drive balancé à la mer coûte cher, chaque put de 30 cm loupé coûte le même prix !!!

A ce jeu, c’est JC qui met tout le monde d’accord.

Talonné à 3 coup par Chicken, emportant la seconde place devant votre serviteur qu’au bénéfice du meilleur retour (il à mieux scoré sur les 9 derniers trous).

 

Derrière c’est serré avec Fantomas et Mister Bobby…

Impressionnant ce Bobby… croyez moi.. j’ai partagé sa partie aujourd’hui, et ne me souhaite qu’une seule chose : rendre des cartes comme ça dans 33 ans…

Je comprends mieux les déboires de Fantomas hier en Match Play contre lui.

 

Au sujet de notre Maître Bobby, je compte d’ailleurs  sur vous sur le blog, car demain, il souffle une bougie de plus !

 

De leur côté Gillou et Brett on souffert.

La mise en jambe chez l’oncle Sam est toujours dure, on le sait.

Quelques coups de clé à mollette de la part de leur capitaine respectif auront vite  fait de remettre les mécaniques en route.

 

Dans le ventre mou du classement : Rico pour qui le vieil adage : « chaque jour se suivent mais ne se ressemble pas »  sera dorénavant gravé au dessus de son lit.  Hub et Michel, de leur côté, ont sauvé les meubles.

 

Allez direction un casino pour boire une mousse au frais des 4 derniers de la journée, et se faire remplir la panse d’aperitzer  ricains diététiques au possible, offerts par les looser of the day : les Killers !

Chgicken retrouve le sourire.

Quelques doll claqués dans les machines à sous... et direction la villa pour un barbecue rapide !

 

Ce soir je couche mon équipe à 8h00 pétante !

Demain sera un autre jour.

 

Bises à tous….

 

Captain Nono

 

 

Les résultats sont publiés dans le détail sur le leaderboard

 


Une fois n'est pas coutume :

 

En 7 participations, c'ests LA première fois que les Killers arrivent à l’heure, ce matin  au practice du golf

.

Est-ce le changement de Capitanat, le changement d’organisation… ?

 

Dans tous les cas, à 8h30, nous dropions nos sacs au milieu du désert,

Dans un golf absolument extraordinaire.

 

Mieux vaut ne pas penser à l’empreinte carbonne d’un tel golf, planté au milieu du désert, copieusement arrosé dès 7h00 du mat.

 

Les BGP, arborant fièrement leur bermudas nous ont fait marrer une paire d’heures.

10 degrés max au compteur, avec un petit vent du nord qui finissait de te recroqueviller les chamallow au fond du string.

A 11h00 il faisait 20°, et cette fois ci, ce sont les Killers qui suintaient dans leur pantalon.

 

10h00 : départ !

A chaque dogleg, c’est un enchantement.

De larges fairway aussi nets que nos green français où chacun exprime son swing, et tente de tenir sa carte.

 

Un Bobby une nouvelle fois IMPRESSIONANT !

Le podium du jour lui échappe pour 2 balles à la mer sur ce trou monstrueux en ile, trou sur lequel Michel, commençant à finir son rodage, signe un birdie venu de l’au-delà.

 

2 grosses perfs de nos désormais habitués JC et Rico, rendant un 71 en net : respect !

Derrière 2 Killers : Brett très en forme avec 72 et Nono signant 2 birdies avec 74.

Ensuite c’est une peu la débandade.. et la cata chez Hub et Gillou.

Ce fameux par 3 en aura fait des dégâts, puisque Hub place sa 4ème balle sur le vert .. dur !

Et en plus… il y avait une dropping zone que personne n’a vu ! Dur dur … !

Rico quand à lui, aurait trusté la première place si il en avait profité, puisque lui aussi à dépenser 10 euros de balles pour passer l’eau.

 

Vous trouverez tous les détails du classement sur le leaderboard, que nous devons à Rico, qui passe chaque soir, le temps qu’il faut pour vous préparer tout ça.

 

Par équipe, ce n’est qu’avec 105 tout petits point d’avance, que les Killers se font rincer le gosier, au champagne SVP : Bobby’s birthday oblige.

 

Demain journée Match Play….

Que dis-je, Match Plaie pour Hubert… qui joue JC.

J’affronterais avec grand plaisir Sir Bobby, on va pouvoir enfin s’expliquer mano à mano.

Gillou jouera Fantomas.

Brett devra se défaire de Chicken.

Et Michel s’attaquera à Rico.

 

Le tout sur un parcours un peu comme aujourd’hui.

Ce soir… virée sur le Strip… enfin peut-être …car nos vielles carcasses, pas encore remises du décalage horaire,  fatiguent déjà.

 

Vivement la journée offfffff !

 

Vidéo à suivre… si je trouve le courage de la monter avant notre départ demain…

 

Have Nice Day My Friends !

 

Captain Nono

 

 

Des images sur https://picasaweb.google.com/100618154505615018015/VerygolftripLasVegas2012?authuser=0&authkey=Gv1sRgCMGfvLGwp5rKkgE&feat=directlink

 


Quelle journée.

 

 

Je pense que cette partie de golf restera comme un des plus beaux moments de ma vie.

 

 

Pour celles et ceux qui n’ont pas suivi, aujourd’hui on se battait en match play

Formule expliquée ici.

 

Je peux vous dire, que cette formule a d’ores et déjà trouvé ces lettres de noblesse au sein de nos escapades.

 

Bien sûr, le plaisir est encore plus grand lorsque les parties se jouent à 4… puisque chaque joueur encourage son partenaire, confronté à un joueur de l ‘équipe adverse.

 

Rico et Michel partent devant.

Chicken joue Brett – avec Fantomas qui se bat contre Gillou

Notre carré est JC contre Hub et Bobby contre moi.

 

Je me voyais beau à l’attaque du trou n° 3.

Persuadé que l’histoire serait pliée au 12 ou 13 max, et que j’irais attendre les autres au club house devant un chocolat chaud.

Avec se froid de canard, tout montagnard qu’il est, il n’a aucune chance de tenir 5h00 mon Bobby.

Et puis survient la connerie….

Avec Hubert on se trompe de balle.

Il joue la mienne je joue la sienne.

Trou perdu pour les deux ! Normal !

Normal ? Mais déstabilisant.

Il ne faudrait pas qu’il nous manque ce point à la fin.

D’autant que ça semble avoir dopé totalement mon adversaire qui va me rendre, coup pour coup, jusqu’ au 18.

Tout ça dans le vent glacial, et sur un parcours plutôt fait pour moi, puisque assez large… et au passage absolument magnifique.

Mais Bobby ne lâche rien !

 

On touche là à la quintessence du golf.

Bobby 1m69 – 67 Kg – 78 ans

VS

Nono 1m80 – 82 Kg – 45 ans

 

Trou n° 16 :

Je drive à 270 mètres mesurés.

Bobby ne peut pas faire une chose pareille,

C’est physiquement impossible, il place sa balle plus de 100m derrière la mienne, et tape son second coup comme d’hab, pleine piste à quelques dizaines de mètres du green tout au plus.

Il me reste 90m pour toucher le green avant lui,

Mais à ce jeu c’est vraiment lui le plus fort.

Je me place bord de green

Il attaque le drapeau, 2 mètres de la rondelle en 3.

J’approche, 1m50 du trou

Bobby ne loupe pas les put de 2m

C’est mort !

Il rentre son putt comme à la parade moi… je rate le mine.

 

Ce jeu est absolument incroyable puisque il nous permet Bobby et moi de lutter, bagarrer, et même bastonner sur la fin… d’égal à égal… chacun avec nos forces et nos faiblesses.

 

Arrive enfin le départ du 18

Nous sommes square…

Dernier trou, dernière chance de se départager

Cela fait 5h00 qu’on se tire la bourre, dans une ambiance de feu, d’autant que la partie JC Hubert est très animée également.

 

Enorme par 4

De l’eau à droite…

Revenu de 2 down au 16, c’est à moi l’honneur.

La pression est à son comble.

Pas de problème… je drive…

Mais le cerveau n’est pas toujours votre allié dans ces cas là.

Excès de doutes !

Balle à la mer !

Fuck !!!

Bobby lui,  place sa balle au milieu du fairway, comme 100% de ses départs, à 150 M

Nickel !

Il me voit dans la m…..

Il se voit beau !

Mais le cerveau n’est pas non plus votre allié dans ces cas là !

Excès de confiance !

Topette !

La balle avance de 5 m

Aïe !

A moi de jouer…

J’envois un pur fer 5 bord de green

Bobby, bois en main, s’approche également.

On est 3 tous les 2.

Approche de bobby…

Topée !!!

Ça ne lui arrive jamais…

il traverse le green, pour finir tout en haut, à 10 bon mètres, avec une descente vers le trou,

le put ne sera pas facile.

J’approche à mon tour…

pas terrible…

toutes les autres équipe là..  regardent le spectacle…

on se caille toujours autant..

les organismes sont fatigués.

A bobby de faire un bon put !

Il joue 5….

Il fait ce qu’il peut, et s’arrête à 1,50 du trou…

pas mal d’où il venait, mais il sait qu’il aurait du faire mieux.

A moi.

Putt… bord de trou… donné en 6.

Le seul double boguey de la journée.

 

Allez Bobby… !!!

JC lui lis sa pente… tout le monde sert les fesses.

Ce put vaut 800 points.

Il vaut les crevettes du soir.

Si il rentre son équipe sera dans la jaccuzzi…

si il le loupe il devra servir les Killers en soubrette jusqu’à plus soif !

Bobby ne loupe encore moins les put de 1m50 que de 2 m.

Il n’y a pas de raison

Sauf que…

ça n’est pas une machine.

Enfin dévoilé l’homme fragile sous cette carapace de tueur des fairway.

Il loupe ce putt….

Et ma laisse donc l’emporter après, je le redis, un des tous meilleurs moments golfiques que j’ai pu avoir en 20 ans de golf.

Et le pus fort…

C’est que tous les autres sont dans le même, état

Tout le monde s’est tiré la bourre jusqu’au dernier trou

Sauf Rico qui a plié son match contre Michel au 16

Trop dur pour l’instant d’aller le chercher dans cette formule.

Contre toutes attentes, Gillou tient la dragée haute à Fantomas.

Gagnant au passage le concours d’approche sur ce par 3 en montée, bordée d’eau, vent contre de … 200 m

Balle à la rondelle au rescue pour Gillou… ça donne une idée de son niveau de jeu aujourd’hui.

Coaché par son capitaine il a donc résisté et partagé son match avec Fanto.

Chicken n’est pas parvenu a se débarrasser de mon Brett.

Il est là mon beauf !

Car tenir Chicken qui joue +11 … ça cause !

Egalité parfaite.

Hub lâche un trou, une toute petite erreur !

Mais face à JC, une toute pette erreur et c’est plié.

Car lui, il n’en fait aucune !

A part tenter de passer l’eau au départ du 7, vent contre… berge à 220 mètres !

Après Leadbetter, vla qu’il se prend pour Tiger Woods !

Mais revenu à plus d’humilité, cet homme est incroyable.

Un swing d’une beauté académique et d’une efficacité redoutable.

Un petit jeu d’enfer… normal qu’il soit favori.

Il gagne donc son match.

 

Les Killers l’emportent donc d’une coudée.

Un petit whysky sawer chez TGI Friday’s, et quelques nacchos… histoire de laisser le temps qu’il faut aux BGP pour nous préparer ça.

Et on rentre.

J’ignore à l’heure qu’il est ce qu’il c’est passé ensuite.

Morphée m’a tiré par les cheveux jusqu’à mon lit… où le je me suis évanouis jusqu’à 5h00.

 

Aujourd’hui journée off…

Je me lève et vous écris ces quelques lignes… la tête encore embuée, des souvenir de cette journée hors du commun.

Je viens de croiser Bobby qui me dit avoir refait le match toute la nuit !

 

Quel Jeu !!!!!!

 

Peut-être pas de newsletter ce soir.

C’est journée off aussi pour les journalistes J

 

Bises

 


Arnaud

 

 

Quelques images tout à l'heure.

 


Journée Off


Sir Lord Brett... Au Nirvana !

Au moment même ou j’appuyais sur le bouton envoi du mail que vous avez reçu hier,

Je vois descendre mon lieutenant Brett, arborant la tête des mauvais jours.

Les yeux au milieu des joues… pas bien dormi on dirait !

« Hooo.. ça va être dur aujourd’hui «  m’affirme t’il.

 

Tout le monde en scelle pour Badland !

Tee N° 1

Bret balance deux drives aux chachis…

joue 9 sur le premier trou…

9 sur le second !

Aïe !

Il a eu le nez creux.. ça part très mal cette partie.

Et pour cause

Bad land ??  le mot est faible.

Enfer Land .. oui !

Des crevasses de 180 mètres à passer pour toucher le faiway.

Des greens en dôme, bordés par les mêmes crevasses.

Bobby en perd son latin.

En réalité tout le monde souffre énormément…

Mais pourquoi être parti des back tee ???

Slope de 144… on aurait du se méfier.

Personne ne pourra scorer ici…

Personne… sauf Brett !

Je ne sais pas ce qu’il a pris au trou n° 3 …

Un substance illicite cachée dans la poche ?

Mais la machine s’est mise en marche.

Sous les yeux ébahis de Chicken et Bobby…

Brett va atomiser le parcours en rendant une carte venue de l’au-delà : 64 en Net !!!

Record absolu !!!

Jamais un de nous, sur quelque continent que ce soit, n’a rendu un score comme ça.

Lord Brett rentre dans l’histoire.

Relayant Bob l’éponge et Hub au rang des ex-recordmen

Alors 1000 fois Bravo mon Brett !

Puisse t’il ne pas céder aux avances financières faites par les désormais nommés BGP Buba Gump Player, lors du prochain Mercator !

Car avec un score comme ça, il rapporte à lui seul, plus que l’ensemble des BGP

Propulsant son équipe loin.. loin devant …

Tellement perturbé par cette journée de fou, JC oublie son sac de golf là bas.

Départ à 7h00 pour lui demain… à moins qu’il ne décide d’aller jouer aux billes en nous attendant … ou de conduire ma voiturette :-)

 

 

 

 

Parcours bruyant puisque situé en ville,

Qui compte quand même 3 000 000 d’habitants.

Dans ce brouhaha les Killers perdent un peu leur concentration.

 

 

Aucun Pornostique correct !

 

Je vous laisse avec les images,

Il faut que j’aille remonter le moral de mes poulains.

 

Aujourd’hui nous jouons l’un des 5 plus beaux Parcours des US

A 5 par partie, avec caddey… ça promet !

 

Nous partons tôt pour en profiter.

 

L'étau se ressert

 

Finalement nous avons joué sur Rio Secco… parcours  extraordinaire.

Le Chicken au meilleur de sa forme rend une très belle carte.

Bobby, décidément infatigable cette année, tient la dragée haute à Fantomas.

Rico s’en sort avec les honneurs pour une troisième place.

Enfin, Michel, sort sa meilleure carte de la semaine avec un 74.

 

Aujourd’hui : Finale en individuel !

Jetez un œil sur le Leaderboard pour connaître les écarts.

Rien est fait !

 

On joue à 5 comme prévue hier, avec Caddie sur le monstre de Cascata.

Gillou entamera le bal,

JC, leader, partir donc le dernier.

 

Ça promet une très grosse bataille.. dans le vent et la fraicheur du Névada !

 

A tout à l’heure,

 

Arnaud

 

FINALE STROKE

Cliquez sur l'image pour le survol des trous
Cliquez sur l'image pour le survol des trous

Finale !!!

 

 

 

 

 

On ne pouvait pas rêver pire :

Un vent force 10

Un froid de canard

Un parcours incroyable

Des green à 11" de vitesse... du marbre

 

Quel Parcours !!!!

Les images parlent d'elles même.

Coût de la construction : 55 Millions de dollars

Cascades artificielles inclues....!

 

Dans ces conditions, on peut parier sur les sudistes qui connaissent le mistral, tout autant que sur les nordistes savent jouer par 0 degré....

 

Alors.....

A vous de voir  - la fin de la vidéo vous dévoile tout !!!!

 

Dans toute compétition, il faut un Vainqueur ...

Cette année encore, les BGP ont brillé sur les fairways du Névada.

Plus forts hier dans le vent.

Plus tenaces dans la douleur.

Plus rusés en Match play.

Ils trionphent avec gloire... 

Rien à dire d'aute messieurs !

 

B R A V O !!!

 

Captain Nono

au practice avec ses troupes dès lundi prochain.

 

Scores du jour :

 

Chicken - Nono : 3 et 2

Billou - Brett : 2 et 1

Michel - Hubert : 4 et 5

 

Rico - Bobby : 5 et 4

Fantomas - JC : 2 et 1

(il bat quand même le vainquer - Bien joué Fantomas)

 

Il falait 4 victoires aux Killers pour gagner aujourd'hui.




BRAVO AUX BGP !!!!


Quelle journée.

 

 

Je pense que cette partie de golf restera comme un des plus beaux moments de ma vie.

 

 

Pour celles et ceux qui n’ont pas suivi, aujourd’hui on se battait en match play

Formule expliquée ici.

 

Je peux vous dire, que cette formule a d’ores et déjà trouvé ces lettres de noblesse au sein de nos escapades.

 

Bien sûr, le plaisir est encore plus grand lorsque les parties se jouent à 4… puisque chaque joueur encourage son partenaire, confronté à un joueur de l ‘équipe adverse.

 

Rico et Michel partent devant.

Chicken joue Brett – avec Fantomas qui se bat contre Gillou

Notre carré est JC contre Hub et Bobby contre moi.

 

Je me voyais beau à l’attaque du trou n° 3.

Persuadé que l’histoire serait pliée au 12 ou 13 max, et que j’irais attendre les autres au club house devant un chocolat chaud.

Avec se froid de canard, tout montagnard qu’il est, il n’a aucune chance de tenir 5h00 mon Bobby.

Et puis survient la connerie….

Avec Hubert on se trompe de balle.

Il joue la mienne je joue la sienne.

Trou perdu pour les deux ! Normal !

Normal ? Mais déstabilisant.

Il ne faudrait pas qu’il nous manque ce point à la fin.

D’autant que ça semble avoir dopé totalement mon adversaire qui va me rendre, coup pour coup, jusqu’ au 18.

Tout ça dans le vent glacial, et sur un parcours plutôt fait pour moi, puisque assez large… et au passage absolument magnifique.

Mais Bobby ne lâche rien !

 

On touche là à la quintessence du golf.

Bobby 1m69 – 67 Kg – 78 ans

VS

Nono 1m80 – 82 Kg – 45 ans

 

Trou n° 16 :

Je drive à 270 mètres mesurés.

Bobby ne peut pas faire une chose pareille,

C’est physiquement impossible, il place sa balle plus de 100m derrière la mienne, et tape son second coup comme d’hab, pleine piste à quelques dizaines de mètres du green tout au plus.

Il me reste 90m pour toucher le green avant lui,

Mais à ce jeu c’est vraiment lui le plus fort.

Je me place bord de green

Il attaque le drapeau, 2 mètres de la rondelle en 3.

J’approche, 1m50 du trou

Bobby ne loupe pas les put de 2m

C’est mort !

Il rentre son putt comme à la parade moi… je rate le mine.

 

Ce jeu est absolument incroyable puisque il nous permet Bobby et moi de lutter, bagarrer, et même bastonner sur la fin… d’égal à égal… chacun avec nos forces et nos faiblesses.

 

Arrive enfin le départ du 18

Nous sommes square…

Dernier trou, dernière chance de se départager

Cela fait 5h00 qu’on se tire la bourre, dans une ambiance de feu, d’autant que la partie JC Hubert est très animée également.

 

Enorme par 4

De l’eau à droite…

Revenu de 2 down au 16, c’est à moi l’honneur.

La pression est à son comble.

Pas de problème… je drive…

Mais le cerveau n’est pas toujours votre allié dans ces cas là.

Excès de doutes !

Balle à la mer !

Fuck !!!

Bobby lui,  place sa balle au milieu du fairway, comme 100% de ses départs, à 150 M

Nickel !

Il me voit dans la m…..

Il se voit beau !

Mais le cerveau n’est pas non plus votre allié dans ces cas là !

Excès de confiance !

Topette !

La balle avance de 5 m

Aïe !

A moi de jouer…

J’envois un pur fer 5 bord de green

Bobby, bois en main, s’approche également.

On est 3 tous les 2.

Approche de bobby…

Topée !!!

Ça ne lui arrive jamais…

il traverse le green, pour finir tout en haut, à 10 bon mètres, avec une descente vers le trou,

le put ne sera pas facile.

J’approche à mon tour…

pas terrible…

toutes les autres équipe là..  regardent le spectacle…

on se caille toujours autant..

les organismes sont fatigués.

A bobby de faire un bon put !

Il joue 5….

Il fait ce qu’il peut, et s’arrête à 1,50 du trou…

pas mal d’où il venait, mais il sait qu’il aurait du faire mieux.

A moi.

Putt… bord de trou… donné en 6.

Le seul double boguey de la journée.

 

Allez Bobby… !!!

JC lui lis sa pente… tout le monde sert les fesses.

Ce put vaut 800 points.

Il vaut les crevettes du soir.

Si il rentre son équipe sera dans la jaccuzzi…

si il le loupe il devra servir les Killers en soubrette jusqu’à plus soif !

Bobby ne loupe encore moins les put de 1m50 que de 2 m.

Il n’y a pas de raison

Sauf que…

ça n’est pas une machine.

Enfin dévoilé l’homme fragile sous cette carapace de tueur des fairway.

Il loupe ce putt….

Et ma laisse donc l’emporter après, je le redis, un des tous meilleurs moments golfiques que j’ai pu avoir en 20 ans de golf.

Et le pus fort…

C’est que tous les autres sont dans le même, état

Tout le monde s’est tiré la bourre jusqu’au dernier trou

Sauf Rico qui a plié son match contre Michel au 16

Trop dur pour l’instant d’aller le chercher dans cette formule.

Contre toutes attentes, Gillou tient la dragée haute à Fantomas.

Gagnant au passage le concours d’approche sur ce par 3 en montée, bordée d’eau, vent contre de … 200 m

Balle à la rondelle au rescue pour Gillou… ça donne une idée de son niveau de jeu aujourd’hui.

Coaché par son capitaine il a donc résisté et partagé son match avec Fanto.

Chicken n’est pas parvenu a se débarrasser de mon Brett.

Il est là mon beauf !

Car tenir Chicken qui joue +11 … ça cause !

Egalité parfaite.

Hub lâche un trou, une toute petite erreur !

Mais face à JC, une toute pette erreur et c’est plié.

Car lui, il n’en fait aucune !

A part tenter de passer l’eau au départ du 7, vent contre… berge à 220 mètres !

Après Leadbetter, vla qu’il se prend pour Tiger Woods !

Mais revenu à plus d’humilité, cet homme est incroyable.

Un swing d’une beauté académique et d’une efficacité redoutable.

Un petit jeu d’enfer… normal qu’il soit favori.

Il gagne donc son match.

 

Les Killers l’emportent donc d’une coudée.

Un petit whysky sawer chez TGI Friday’s, et quelques nacchos… histoire de laisser le temps qu’il faut aux BGP pour nous préparer ça.

Et on rentre.

J’ignore à l’heure qu’il est ce qu’il c’est passé ensuite.

Morphée m’a tiré par les cheveux jusqu’à mon lit… où le je me suis évanouis jusqu’à 5h00.

 

Aujourd’hui journée off…

Je me lève et vous écris ces quelques lignes… la tête encore embuée, des souvenir de cette journée hors du commun.

Je viens de croiser Bobby qui me dit avoir refait le match toute la nuit !

 

Quel Jeu !!!!!!

 

Peut-être pas de newsletter ce soir.

C’est journée off aussi pour les journalistes J

 

Bises

 


Arnaud

 

 

Quelques images tout à l'heure.