Les Origines de nos périples annuels

Par Chicken 07/01/12 7:41

 

"Ma Passion pour  le golf commence ainsi :

 

En 1995, alors que je travaille comme commercial grands comptes au sein d’une société qui vend des copieurs, j’ai comme client, un très bon entraineur de foot de haut niveau, ce « personnage », est aussi un vrai joueur de golf, et à l’issue d’un match du dimanche après midi, puis d’un rendez vous professionnel du lundi, il me propose de venir tirer son chariot sur le parcours de la Vaucouleurs ( 78 ) :

"- ça va pas non ? Ton sport de vieux te te le le gardes !!!!"

Insistant, il arrive à me convaincre, après quelques minutes d’hésitations et nous voilà partis au golf…

Et là :  Stupéfaction, je découvre, un endroit de rêve, de vastes étendues vertes, une propreté irréprochable, le bonheur d’être au calme.

 

Ce jour là, ma vie a changé !!! Depuis ce fameux jour de 1995, le golf fait parti intégrante de ma vie.

 

Je réussis même à convaincre les amis footeux de venir taquiner la petite balle blanche avec moi, on apprend sur le tas (chose à ne pas faire ! passer par des cours c’est mieux), mais on progresse, le « virus golf » nous a tous piqué.

Je deviens membre à Seraincourt, puis Ableiges, mon index diminue, ma progression est constante et le plaisir du golf est grandissant.

 

Impossible pour moi de partir sans mon sac de golf en vacances, Cuba, Maroc, Corse, et toujours le sac de golf sur le dos, avec ce même bonheur de découvrir de beaux parcours.

 

Puis en septembre 1997, au détour d’une conversation, une bière à la main, un ami - qui est aujourd’hui président de l’AS de Seraincourt - me propose une épopée golfique au pays de l’oncle Sam.

 

"-Quoi, Moi ? ERIC MERRIAUX, poser le pied sur le sol Américain et de plus, jouer au golf là bas et en plus en FLORIDE, à ORLANDO ???"

J’avoue que je n’avais jamais osé, imaginer un truc pareil.

 

Mais le rêve est devenu réalité, et nous voilà parti à 7 avec mes vieux amis Captain Billou, El chignoleur, Bob l’éponge parcourir  les golfs d’Orlando.

C’était déjà fabuleux de découvrir ce pays gigantesque qui fait rêver plein de monde, mais jouer au golf aux US….inimaginable il y a peu.

Je découvre, avec mon index de 20, des parcours comme j’ai toujours voulu : un professionnalisme golfique incroyable, en 1 mot, le VRAI golf comme je le concevais.

 

Après 10 jours sur place, et 7 golfs, et des étoiles plein les yeux, j’annonce à tout le monde, haut et fort :

« Les gars, je viens de signer 1 bail de 20 ans, pour jouer aux US. »

 

De nombreuses personnes se sont foutues de moi en prétextant que c’était surfait, que les américains sont pas sympas…..

 

Et bien, les amis,  14 ans après, nous y retournons toujours, et on en redemande.

 

Tous les ans entre janvier et février, au moment où se les pèle menu menu en France, un groupe de gais lurons sillonne cette terre golfique par excellence.

 

Nous avons découvert une multitude de parcours à ORLANDO pendant 7 ans, des parcours prodigieux, féériques, comme ceux de DISNEY, DIAMOND BACK, SWISS FAIRWAYS…Mais jamais le même (250 golfs autour d’Orlando).

Notre programme est bien huilé : 11 jours, 10 nuits, 9 golfs, et tous les ans la même chose, toujours le même programme :

 

Nous prenons 1 vol direct Floride, location de monospace, location d’une grande villa avec piscine et spa, réservation de 9 parcours, petit déjeuner continental à la villa, sandwiches pendant notre partie de golf, resto le soir et poker pour finir.

 

Mais la grande force de notre périple, c’est le fait d’accepter avec le « noyau dur existant », des nouvelles têtes, de nouveaux amis, qui sont dans l’ambiance.

 

Et c’est ainsi, qu’en 2003, alors que je vivais à Aix en Provence, je fis la connaissance d’un opticien golfeur – HUBERT -, qui me fit connaitre un autre passionné – NONO – devenus tous 2 des amis proches.

 

Depuis cette année 2003, le groupe de passionné passa de 8 à 10, puis à 12 puis à 15, avec l’arrivée dans ce groupe de CHICHON, FANTOMAS, NOUNOURS, VLAD, TITI, BOBBY, TIPI, JC, GILLOU, VLAD, CLAUDIUS, ONCLE SAM, BRETT, RICO et pleins d’autres….et tous les ans, des nouveaux – aussi « fous » que nous – viennent se greffer à ce groupe pour nos voyages.

 

Affûtés pas l’expérience, notre passion et notre organisation toujours grandissante, notre trip golfique devient de plus en plus structuré : leaderbord, gps dans les autos, comptes communs pour le groupe, site web…

 

Alors que notre dévotion grandie de jour en jour pour ce « foutu » sport, notre compétition interne pendant notre séjour devient quasi-professionnelle, elle aussi.

 

Pour notre compétition internationale, 2 ou 3 équipes se forment : les KILLERS, les MAGICS, et les BEAUX GAY’S PLAYERS, et pendant 9 parcours, nous croisons le fer, et toujours en formule stroke play net.

 

Au fil des années, nous écumons les plus beaux golfs Floridiens, de Miami à Fort Myers, en passant par Naples – CRANDON, EAGLE MARSH, OLD CROSS CREW, SANIBEL, TPC SAW GRASS…

 

Cette destination Floridienne est fabuleuse, mais le clou du spectacle arrive en 2010, nous partons à 12 joueurs, 12 amis à SCOTTSDALE, au pays du crotale : L’ARIZONA.

 

Nous découvrons une terre golfique inégalée, des parcours ciselés, des bunkers parfaits, des fairways découpés comme nulle part. Un accueil excellent. Et toujours Le Golf à l’Américaine.

 

La FLORIDE est notée pour moi 9 sur 10, mais l’ARIZONA est notée 12 sur 10, grâce à des parcours comme BOULDERS, WE KO PA, SUN RIDGE CANYON, TPC SCOTTSDALE.

 

Pour cette édition 2012, changement de destination, les « fous du golf » partent pour LAS VEGAS, la ville de tous les interdits, la ville de tous les dangers.

 

Cette année, une journée de plus au programme, un golf de plus et encore un petit nouveau de plus, MICHEL.

 

Cette année, nous allons jouer les golfs encore plus fous, la réplique de St Andrew le  – ROYAL LINKS – CASCATA ou nous sommes autorisés à jouer des parties à 5 joueurs !!!! Toujours plus incroyable, RIO SECCO ou Butch Harmon (ex coach de Tiger Woods) est prof, et pour ce parcours, nous serons accompagnés de Tee Mate , comprenez caddies s’exprimant dans la langue de Shakespeare….

 

Ce que je peux retenir de beau, de bon, grâce au golf, c’est la découverte de nouveaux horizons, de nouveaux parcours dans le monde entier, plus impressionnants les uns que les autres.

Mais mon réel bonheur, c’est de VOUS connaitre, VOUS,  amis, copains, de toutes les origines, Vous qui comme moi, êtes Amoureux de cette vrai passion : le GOLF. 

 

Captain Chicken

 


Commentez ce post, ou posez vos questions ci-dessous :

Commentaires : 2
  • #2

    Thierry (jeudi, 09 février 2017 11:24)

    Nous avons tous une histoire liée au golf, à la naissance de notre passion pour la petite balle blanche :)
    merci d'avoir partagé la votre!

  • #1

    zerbib ronald (dimanche, 05 janvier 2014 10:32)

    Quel joli message….
    J'ai moi aussi connu le golf en étant invité par un grand groupe informatique en 1986….pendant le Lancome à Saint Nom La Bretèche. Et j'ai aussi eu un grand coup de foudre..En 2000 j'ai pu commencé le golf et depuis….comme beaucoup d'entre nous.
    Je prends aussi autant de plaisir à organiser des sorties golfiques.
    Bon golf

Et pour ceux qui seraient nostalgique de l'ambiance d'une journée type !

Ce jour là, une fois n'est pas coutume, il manquait.. le soleil !

Nota béné : la taille des Mojitos sur Ocean Drive

Merci d'excuser Hub en fin de reportage... il tenait son Ipad à l'envers sur son aéroglisseur !

MDR !!!