Le Match-Play

Pour la seconde fois nous distillons dans notre compétition une dose significative de match-play.

 

Les éditions précédentes se sont jouées sur une dizaine de jours, uniquement en strokplay net, nous obligeant à être derrière chacun de nos coups, imprimant à chaque départ, chaque coup de fer et chaque Putt la pression maximale, pendant dix jours, car je le redis, la victoire peut se jouer à un coup, tout autant qu’une place au classement final.

 

Disons le, cette formule est excessivement exigeante, nos pros nous affirment d’ailleurs d’année en année que nous sommes de grands malades de nous imposer ça.

 

Cette formule ne laisse en effet pas beaucoup de place à l'aspect ludique du jeu, capable de ruiner toute les chances d'un joueur sur un seul trou pratiquement.

 

J’écris ce post aujourd'hui pour tenter d’expliquer avant tout, à ceux d’entre nous qui pourraient être septiques de cette incorporation du matchplay, le bien fondé de la démarche.

 

Est-ce nécessaire de rappeler que la plus grande compétition de golf

au monde, la Ryder Cup, se joue en match-play, tout comme la Presidents Cup, et bien sûr le championnat du monde de match-play, l’une des compétitions les plus dotées sur le circuit.

Non Messieurs ! Détrompez vous : le match-play est du golf, mais un tout
autre golf.

Car ici, l’adversaire n’est pas le parcours, n’est pas votre swing, n’est pas les 9 autres candidats, vous permettant de vous rassurer tranquillement en vous disant, y en bien un qui aura fait pire que moi aujourd'hui hui, pour m’éviter la veste jaune !

 

Non ! Ici l adversaire est en chair et en os pour un combat mano à mano.

L’ambiance est totalement différente, car il s agit d un match, avec un gagnant et un perdant, qui se regardent les yeux dans les yeux à chaque coup !

 

Ici le 15 sur un coup n’à aucune autre importance que de vous demander de vous déconcentrer sur le prochain trou. De toute façon vous aurez relevé votre balle avant d arriver à 6 au maximum.

 

Ici chaque trou est un nouveau set, ou les situations peuvent vous obliger à tenter des coups que vous n'auriez jamais tentés sur un strokplay, de peur de tout perdre.

Alors que là, pour vous donner une chance de gagner vous tenterez souvent le tout pour le tout.

Ici pas de place pour les coups d attente, les coups en dedans.

Des hypercuts, des smaches, des scratchs, des carreaux sur chaque balles !


Ça passe ou ça casse ! avec le sourire au coin des lèvres à chaque bon coup, impactant immédiatement l adversaire, ou le regard sombre, la tête basse, pour rester concentré après avoir reçu un mauvais coup.

Ici on dévoile réellement sa personnalité de guerrier, de combattant , encore plus que son niveau de jeu du jour, car encore plus que d habitude c’est le mental de Winner qui vous fera gagner.

 

Courbez l échine trop vite, et vous êtes mort... Surtout si votre adversaire est sans pitié, et s’est mis dans la tête de vous mettre fannny !
Car la fessée extrême est de finir 10 par 9.

Rassurez vous avec la règle des handicaps, cela ne devrait pas arriver.

En tout cas sur le papier.

Reste le mental ! Est ce que certain d’entre nous pourraient craquer à ce point ?

 

Nous avons pensé que le nombre trop réduit de matchs sur les 10 jours ne permettait pas de faire un classement individuel pour cette formule.

Il aurait fallut suffisamment de match pour que chaque membre d une équipe rencontre tous les membres de l équipe adverse.

Les matchs ne compteront donc que pour le classement par équipe.

Rapportant 50 points par trou d avance au gagnant.

Sur cette formule, la notion de vrai handicap est encore plus importante, car un faux handicap serait absolument certain de gagner, puisque nous allons appliquer la règle des coups rendus : deux tiers de la différence des handicaps sur les trous les plus durs.

Donc si Chicken rencontre Rico, nous avons 32 -11=21 /3=7*2=14 coups rendus repartis sur les 14 trous les plus durs.

La pression devrait être donc encore plus forte sur les épaules des bons joueurs, obligés d'assumer leur supériorité sur chaque trou, et non sur 180 !

 

Ça va saigner sur les fairways !

 

Commentaires : 1
  • #1

    urbansky evelyne (dimanche, 05 février 2012 11:21)

    courage mon fils ce n'est que le premier jour et tu es parti contrarier avec tes petits malades mais reprends toi fais voir qui sont les urbansky , les enfants vont mieux et moi aussi bien qu'étant enneiger je t'embrasse et mes amitiées a toutes l'équipe.